dimanche 20 décembre 2020

Plaine de Plainpalais 19 décembre Manif Pour une sortie de crise par le haut

Samedi 19 décembre sur la Plaine de Plainpalais, c’était au tour des salariés et des précaires, les oubliés des mesures d’urgence, de manifester sur la plaine de Plainpalais.

Face au risque de paupérisation d’une partie croissante de la population, les syndicats, partis de gauche et associations exigent un plan de relance pour une sortie de crise "solidaire, égalitaire et écologique", sans opposer les besoins entre eux.

1500 manifestants étaient présents pour faire entendre leurs voix et GPclimat-GE était là en tant que membre d'Urgence-Convergences, groupement créé cet automne qui vise à rassembler le mouvement du climat, le mouvement des femmes, le mouvement Black Lives Matter avec l'appui de forces politiques, de syndicats, d'associations, des collectifs et appels pour demander le soutien de l'économie et à l'emploi par des mesures de relance, seulement si elles renforcent la transition vers une économie durable et sociale.


L'hommage aux 617 morts de la COVID-19 à Genève en date du 18 décembre.
617 bougies allumées en leur mémoire, organisé
par Urgence-Convergences avec des membres du Comité GPclimat-GE.


ATE Association Transport et Environnement, Newsletter de Décembre 2020: Jaclim à l'interview

Sous les sapins, la plage!

Cette année, c’est sous le sapin que nous prendrons l’air.
Une manière simple de se prémunir des virus et de laisser l’environnement reprendre son souffle.
A l'instar des Grands-parents pour le climat, il faudra se bouger pour la loi sur le CO2.

Une interview de Paola Nagel-Petrucci

Grands-parents pour le climat

Elle ne prend plus l’avion depuis 5 ans, a largué sa voiture et ne mange que rarement de la viande. Réduire son emprunte carbone et montrer l’exemple, tel est le postulat de cette activiste, qui, enfant, rêvait d’être hôtesse de l’air, faute de ne pouvoir devenir pilote. Un métier considéré comme masculin, à une époque où le genre dictait la profession.

Jacqueline Lecocq, grand-maman et présidente de la section genevoise des grands-parents pour le climat et membre de la faîtière, est une petite femme vive, enthousiaste et très active. Outre le lien émotionnel fort que représente ses petits-enfants, c’est l’horreur du gaspillage et de l’obsolescence programmée qui ont suscité son engagement.

Jacqueline Lecocq

Les 220 membres genevois de « Grands-parents pour le climat » ne lésinent pas à la tâche. Ils rédigent des lettres aux élus, récoltent des signatures, participent aux marches et manifestations pour le climat. Ils ont aussi mis en scène une performance conçue avec des professionnels du monde du spectacle intitulée « Baissons les gaz ». Seniors suractifs, ils réalisent aussi une « boîte à outils » pour aider et analyser les « plans climat » des communes. Ils organisent également les conférences « Agir ensemble pour le climat, de l’indignation à l’audace » avec Jacques Dubochet, Prix Nobel de chimie, et membre des grands-parents pour le climat, depuis sa création.

Loin d’être cantonnés à leur canapé, les grands-parents pour le climat se sont déplacés jusqu’au pied du glacier du Trient à la cérémonie d’hommage, où plus de 200 personnes ont commémoré les 500 glaciers qui ont déjà disparu en Suisse. Les grands-parents pour le climat étaient présents à toutes les manifestations qui touchent de près ou de loin au réchauffement climatique : que ce soit contre Monsanto, la BNS, ou pour la défense des jeunes manifestant·es « mains rouges », les 1400 grands-parents en Suisse pour le climat ni ne chôment, ni ne baissent les bras !

Et comme dit Jacqueline Lecocq : « les déceptions, comme les résultats des votations pour des multinationales responsables, me donnent encore plus envie de me battre ». On espère que sa détermination à sauver la planète sera contagieuse !

dimanche 22 novembre 2020

Rando-visite à la ZAD des Orchidées qui lutte contre l'extension de la carrière LAFARGE-HOLCIM

Dimanche 22 novembre GPclimat-GE représenté par Jaclim et René se sont rendus à la ZAD des Orchidées qui lutte contre l'extension de la carrière LAFARGE-HOLCIM sur la Colline du Mormont au-dessus d'Eclépens dans le Canton de Vaud.

En effet, c'est maintenant le plateau de la Birette qui est menacé par une demande d'extension.
L'Association pour la Sauvegarde du Mormont avec Helvetia Nostra, Pro Natura et le WWF ont vu leur recours rejeté contre la deuxième décision finale du 7 janvier 2019 adoptant le plan d'extraction de la carrière. Un recours au Tribunal fédéral a été envoyé le 26 juin 2020, le TF n'a pas encore rendu sa décision.
Parallèlement un groupe s'est constitué pour créer une ZAD (zone à défendre) sur le site pour empêcher le début des travaux.
De nombreuses personnalités et associations soutiennent cette action visant à protéger ce haut lieu de la bio-diversité et site archéologique remarquable tout en questionnant sur le bétonnage systématique et sa production ultra-polluante.
Nous avons estimé de notre devoir de montrer notre appui en nous rendant sur le site pour assurer les occupants de notre soutien en faisant un don pour des achats locaux de première nécessité. 

Jaclim remettant nos dons à une représentante de la ZAD.

René heureux de voir une lutte non-violente s'engager.

Que voulons nous? Ça...

...Ou ça? 

Pour plus d'informations sur ces luttes, voir:
Association Sauvons le Mormont et ZAD des Orchidées








vendredi 20 novembre 2020

L' AG 2020 de GPclimat-GE s'est déroulée par correspondance

En raison de la situation sanitaire liée à la pandémie du COVID-19, l’assemblée générale de l’association Grands-parents pour le climat-Genève n’a pas pu avoir lieu en présence des membres.

Comme pour l'Association faîtière dont l'AG a eu lieu au mois de septembre, le Comité a dû se résoudre à la remplacer par une Assemblée générale par correspondance. L’invitation a donc été envoyée à tous les membres ainsi qu’aux simples abonnés à la newsletter donnant la possibilité aux membres actifs qui le souhaitaient de voter sur 4 points à l’aide d’un bulletin de vote, et ce jusqu’au 31 octobre 2020.

Les membres qui se sont exprimés ont accepté tous les points soumis au vote, à savoir:

Le PV de l'AG 2019,

Les comptes 2019 en donnant décharge au Comité,

La modification de l'article 6 des statuts pour confirmer l'exonération d'impôts,

Ils ont également réitérés leur confiance aux membres du Comité sortant qui se représentaient:
Chantal Gourier Frigeri, Membre
Jacqueline Lecocq, Présidente
René Bonard, Chargé de projets
Olivier Zimmermann, Trésorier

En raison de la situation sanitaire bien des projets sont mis en veilleuse, néanmoins nous développons un projet d’atelier animé par un vélo-générateur, qui activera du petit électro-ménager pour stimuler le public à plus de sobriété.

Nous avons participé à Alternatiba Léman.

Nous sommes également très impliqués pour l’Initiative Multinationales Responsables et pour lInitiative pour les Glaciers.

Nous sommes partenaires du Comité Climat Romandie COCLICO qui mène actuellement des actions de sensibilisation à la sobriété énergétique auprès des entreprises.

Nous sommes aussi partenaires de la plate-forme Urgence Convergences sur laquelle peuvent discuter et converger les mouvements sociaux, les organisations de la société civile, les organisations syndicales, les partis politiques pour appuyer les luttes – existantes et à imaginer – et trouver des solutions populaires pour une sortie de crise par le haut. 


Par ailleurs nous sommes bien entendu partie prenante active des actions de la faîtière GPclimat.CH avec laquelle nous collaborons étroitement (Jacqueline est membre du comité).

Nous formons le souhait que 2021 nous permette d’être à nouveau très actifs sur le terrain.



jeudi 15 octobre 2020

Malgré la pandémie Alternatiba Léman a réuni plusieurs milliers de personnes le 26 septembre au parc des Bastions.

Sur le stand GPclimat-GE, Chantal (membre du comité genevois) à l'interview lors de cet incontournable événement vers la transition écologique.

 


Mutinationales Responsables: Plus de 400 stands dans toute la Suisse...

GPclimat-GE était bien représenté au stand du 3 octobre à Vernier. Puisque ça n'est pas moins de 6 membres de l'association qui font partie du Comité local.


 

Procès "Mains Rouges": C'est l'acquittement! GPclimat-GE était présent pour marquer son soutien!

 

L'activiste du climat a été acquitté dans le procès "mains rouges" à Genève

A Genève, l’activiste du collectif Breakfree Suisse, condamné pour dommages à la propriété sur un bâtiment de Credit Suisse (CS) en 2018, a été acquitté en appel mercredi. La Chambre pénale d’appel et de révision a reconnu l’état de nécessité.


samedi 19 septembre 2020

Crédit Suisse Genève: Soutien pour les accusés "Mains Rouges". GPclimat-GE a participé "activistement" !

SOUTIEN GENEVOIS POUR LES ACCUSÉS

Des activistes pour le climat ont effectué une action pacifique devant les locaux de Crédit Suisse à Genève. En amont du procès en appel «Mains rouges» de Nicolas, qui aura lieu lundi 21 septembre à 14h à Genève, ainsi que celui des activistes de Lausanne Action Climat le lendemain, une trentaine de manifestants écologistes ont dénoncé jeudi les investissements du groupe Crédit Suisse dans les énergies fossiles. Pour ce faire, les activistes, dont 3 membres de Gpclimat-GE, ont rédigé des lettres à l’intention de Roger Federer, l’interpellant sur les promesses qu’il avait faites d’utiliser sa position privilégiée pour lancer la discussion à ce sujet avec ses sponsors. Des personnalités étaient de la partie: les anciens magistrats Patrice Mugny et Rémy Pagani, le député Jean Rossiaud, ainsi que l’écrivain Daniel de Roulet. 








vendredi 11 septembre 2020

Hommage à nos glaciers et justice climatique avec les pays du Sud

Trient, dimanche 6 septembre 2020 

Lors d’une cérémonie d'hommage organisée par l'Alliance climatique au pied du glacier du Trient, plus de 200 personnes se sont réunies. Parmi eux de nombreux membres de GPclimat-CH dont Jacques Dubochet, des membres du comité et des sections régionales.

Pour rappel 500 glaciers ont déjà disparu en Suisse.




Dans le magazine GÉNÉRATIONS interviews d'Isabelle Veillon, membre de la section Lausanne & environs et de Jaclim Lecocq, Présidente de la section genevoise...













 

lundi 27 juillet 2020

Balade climatique avec l'HEPIA

Le réchauffement climatique en ville vécu par les seniors 

Mardi 21 juillet, nous avons, Jaclim et René, participé à une balade climatique avec plusieurs seniors dans le quartier des Pâquis, sur l’invitation de Reto Camponovo, chercheur à l’HEPIA*. Il s’agissait d’identifier les îlots de chaleur et d’exprimer notre ressenti. Accompagnés d'une représentante du Canton, d'un étudiant portant sur le dos un « microclimamètre », machine mesurant tous les paramètres ressentis par notre corps quand il se déplace, bruit, pollution, température à différentes hauteurs, nous avons repéré les endroits susceptibles d’être améliorés au vu des canicules à venir. Un article détaillé relatif à cette expérience a paru dans la Tribune de Genève le jeudi 23 juillet.
Haute école du paysage, d'ingénierie et d'architecture de Genève
Le microclimamètre prenant des mesures pendant la balade.

lundi 29 juin 2020

Lausanne 27 juin Manif de la branche médicale d'Extinction Rebellion

Environ 80 professionnels de la santé ont mené une action samedi après-midi à Lausanne. Issus de la branche médicale d'Extinction Rebellion (Doctors for XR), ils ont joué une pièce théâtrale pour alerter les passants sur les répercussions du réchauffement climatique.
De nombreux membres de GPclimat-CH étaient présents lors de cette remarquable et spectaculaire manifestation dont le Dr Jean Martin époux de Laurence Martin notre co-présidente qui a été interviewé à cette occasion.
Majoritairement vêtus de blouses blanches, portant des masques avec le symbole d'XR, les professionnels de la santé se sont réunis dès 14h00 sur la place de l'Europe. Tandis que deux oratrices narraient les catastrophes à venir en lien avec la crise climatique, les militants se couchaient tour à tour sur le bitume pour former le logo d'XR.
«L'humain ne peut pas survivre à partir de certaines températures. Des régions du monde vont devenir inhabitables», a déclaré l'une des manifestantes. En guise d'accessoires, les militants portaient un cercueil avec l'inscription «Notre futur» et un thermomètre géant. Parmi les banderoles, on pouvait notamment lire «L'inaction du gouvernement tue».

Ancien médecin cantonal de la partie

La manifestation, autorisée par la police, a réuni des militants de tous âges, issus de divers secteurs de la santé. Parmi eux se trouvait Jean Martin, l'ancien médecin cantonal vaudois (1986-2003). «Le dérèglement climatique aura des effets dévastateurs, beaucoup plus importants par exemple que ce que nous vivons avec le Covid-19», a-t-il affirmé, interrogé par Keystone-ATS.
L'ancien député radical a estimé qu'il était difficile de «sensibiliser les pouvoirs publics» à cette problématique, raison pour laquelle il s'est joint l'an dernier aux marches pour le climat puis au mouvement Extinction Rebellion. «Je crois au système démocratique, mais le processus politique est lent. Il y a une place pour la désobéissance civile au vu de l'urgence», a-t-il jugé.
Jean Martin s'est néanmoins félicité des récentes avancées dans le domaine, notamment la loi sur le CO2 validée par le Parlement fédéral. «C'est un pas significatif dans la bonne direction», a-t-il relevé.

mardi 9 juin 2020

La BNS continue d'investir massivement dans les énergies fossiles aux USA !



Encore un remarquable article signé Laurent Horvath dans le Temps:

Édifiant et consternant !


La BNS Pour ceux qui étudient les investissements de la Banque Nationale Suisse SA, la société anonyme est une source d’émerveillement permanent.
Alors qu’elle se doit d’éviter les investissements dans le pétrole et gaz de schiste, le charbon, l’uranium, les énergies fossiles, les armes et les institutions bancaires, la direction préfère cocher toutes les cases.
Comme personne ne semble s’en offusquer, même pas le comité d’éthique ou les ministres des finances des cantons, la BNS a tenté le grand chelem: investir dans des banques qui investissent dans le pétrole de schiste aux USA! Deux interdits dans le même acte faisant une pierre deux coups. La performance est éclatante. Dans cet achat d’actifs, la BNS n’a perdu que 37 millions $ depuis le début de l’année.

samedi 6 juin 2020

Marée noire en Sibérie Russe, une nouvelle catastrophe écologique causée par la fonte du permafrost

Depuis vendredi dernier, plus de 20 millions de litres de diesel se sont déversés dans la rivière Ambarnaïa et son affluent Daldykan pour provoquer une marée noire qui rappelle la catastrophe du tanker pétrolier l’Exxon Valdez en 1989, quand 37 millions de litres de brut avaient touché les côtes de l’Alaska.Vers le lien: Marée noire en Sibérie Russe
Le chef des opérations de Norilsk, Sergei Dyachenko, évoque la fonte du permafrost comme cause de l'accident. En effet, l'un des réservoirs de diesel de la centrale thermique s'est effondré le 29 mai et le groupe aurait tardé à réagir.
Laurent Horvath, géo-économiste de l'énergie développe ce sujet dans son blog paru dans Le Temps.